Suite à un conflit au sujet de la couleur des horodateurs, Ciboure renonce au stationnement payant

stationnement ciboure fps

La Gazette, déclarée source de jeunesse par votre esprit critique, vient d’apprendre qu’un petit scandale a récemment secoué la municipalité Cibourienne. Alors que les services techniques réceptionnaient les horodateurs en vue de leur installation prochaine, des querelles ont commencé à éclater au sujet des couleurs des appareils.

Le bleu des horodateurs indisposait une élue de l’opposition, le jugeant “trop clivant”. Le maire, après avoir levé les yeux au ciel, a alors proposé d’en repeindre certains en rose. Scandale : “pourquoi rose, parce que je suis une femme ?” lui rétorque alors l’élue.

A peu près toutes les couleurs du spectre ont été citées pendant cette réunion animée, aucune n’ayant pu faire l’unanimité. Un joli vert a, à un moment, failli décrocher tous les suffrages, jusqu’à ce qu’on réalise que cette teinte était déposée et protégée par le groupe Olano.

Après plus de 2h d’échanges, le maire a fini par voir rouge et a décidé de remettre à plus tard la réforme du stationnement en centre ville et à Zubiburu. Les horodateurs, déjà payés, seront tous installés à Socoa, qui n’y échappera pas “on en mettra partout à Socoa, même sur la plage s’il le faut” a déclaré le maire, qui en aura décidément vu de toutes les couleurs pendant ce mandat.

46 Partages