En direct du CNRS : les basques ont des origines extra-terrestres

basques extra-terrestres

[En direct du CNRS] Lors de sa conférence très attendue au CNRS à Toulouse ce vendredi, le scientifique Alan Sumner a présenté ses travaux et sa thèse selon laquelle les basques seraient non seulement un des plus anciens peuples à avoir foulé la terre, mais auraient surtout la spécificité d’avoir des origines extra-terrestres (source Wikipedia). Ses travaux trouvent aujourd’hui un écho dans de nombreuses recherches à travers le monde, tendant à prouver que les premiers humains auraient bien reçu la visite d’une race très ancienne mais néanmoins avancée d’extra-terrestres et se seraient accouplés avec. Si un doute subsistait encore sur le lien entre ces premiers hommes et les basques d’aujourd’hui, ce lien semble aujourd’hui établi selon Alan Sumner. Il travaille désormais sur d’éventuelles capacités mentales, extra-sensorielles et télékinétiques résultantes de ce croisement.

“les basques ont entre 5 et 10% de gènes extra-terrestres”

Alan Sumner est catégorique “On sait aujourd’hui que l’être humain et en particulier les basques ont des origines extra-terrestres, cela ne fait plus aucun doute, les plus éminents scientifiques s’accordent sur ce point, mais si les croisements successifs ont complètement “effacé” l’ADN extra-terrestre chez tous les humains (…) les basques eux, sont les seuls terriens à avoir encore aujourd’hui entre 5 et 10% de gènes extra-terrestres, et on ignore encore pourquoi, c’est en partie ce que je souhaite mettre en lumière par mes travaux”

Les travaux d’Alan Sumner se recoupent avec des recherches effectuées par le CNES à Paris. “On ne sait pas encore exactement quand et comment, mais nous avons des preuves formelles qui indiquent qu’une intelligence extra-terrestre est entrée en contact avec une forme de vie terrestre, et probablement humaine” explique Myriana Rivera, chercheur au CNRS. “il est possible que ce soit les ancêtres du peuple Basque”. Et de poursuivre “Étrangement on en sait presque davantage sur cette forme de vie extra-terrestre que sur le peuple basque, mais la théorie d’Alan Sumner pourrait tout à fait être exacte, et si les basques ont bien été mis en contact avec des extra-terrestres, alors cela répondrait automatiquement à tout un tas de questions encore sans réponse.”

“la femme basque représente l’intelligence la plus avancée à ce jour”

Ainsi donc le mystère autour de la langue basque trouve enfin une explication, une langue venue de nulle part, sans aucun lien avec une autre langue parlée par l’humain, voilà un mystère qui une fois éclairé par les travaux d’Alan Sumner, apparaît comme une évidence. Longtemps les basques étaient plus petits et trapus que la moyenne, ce n’est pas sans rappeler la morphologie du “petit gris”, l’espèce retrouvée à Roswell. Quant à l’esprit aventureux et conquérant légendaire des basques, qui n’hésitaient pas à traverser les océans, quoi de plus naturel pour une espèce qui a traversé le cosmos, tout est dans les gènes. Alan Sumner, passionné, est intarissable sur le sujet “les basques sont absolument uniques au monde ! Le fameux cri basque, et cette voix exceptionnelle, commune à beaucoup de basques, les caractéristiques physiques des basques, c’est un veritable faisceau d’indices à la lumière des découvertes actuelles. Et la force de caractère d’une femme basque, vous n’en trouverez aucun équivalent même en parcourant la terre entière ! Il n’est pas impossible que la femme basque représente l’intelligence la plus avancée à ce jour. La beauté des basques, ce profil unique aux proportions mathématiquement proches de la perfection, ne peut trouver sa source que dans un croisement hors pair, un métissage interplanétaire. D’une façon générale quand on voit que génétiquement un landais par exemple est plus proche du bonobo que du basque, cela interpelle. Il suffit de voir un landais conduire une voiture. À côté de ça, la dextérité du basque surprend, mais quand vos ancêtres ont piloté des soucoupes, ça explique des choses.

“stimuler le cerveau reptilien pour éveiller les capacités extra-terrestres”

Pendant mes recherches aux États-Unis, j’ai vu des choses que je n’aurais pas cru possibles. Vous savez la communauté basque est importante là bas, et j’ai pu travailler avec une famille dont les ancêtres sont originaires de Biriatou. J’ai vu, en présence du professeur Rivera du CNRS, un membre de cette famille se saisir d’objets à la seule force de la pensée, en tendant à peine le bras, et c’était quelqu’un qui n’avait jamais fait une telle chose auparavant, il s’en croyait incapable et le seul fait de “réveiller” sa “partie” extra-terrestre en stimulant le cerveau reptilien (la partie la plus “ancienne” de notre cerveau, siège de nos instincts) lui a permis de commencer à exploiter certaines de ses capacités cachées. Cet homme qui ne connaissait jusque là que quelques mots de basque s’est mis à le parler couramment à son réveil le lendemain de cette expérience. Autre fait tout juste croyable, le basque est le seul au monde dont le QI augmente à mesure qu’il consomme de l’alcool, c’est tout à fait extraordinaire, pourquoi cette particularité, pourrions-nous la reproduire artificiellement ? Pourquoi cela est vrai chez un basque, et pas, par exemple, chez un parisien ? Prenez un parisien, faites lui boire de l’alcool, plus il boit, plus il est con – lâche le scientifique non sans humour – tandis qu’un basque avec le même taux d’alcoolémie sera à même de résoudre les équations les plus complexes (…) Il y a encore de nombreuses questions en suspens, beaucoup de mystères autour des basques, mais je pense que nous avons enfin, pour la première fois dans l’histoire de la science, les moyens et les connaissances pour tenter d’apporter des réponses à ces questions, même si nous n’en sommes qu’au début.”

Aujourd’hui en 2018 que reste-t-il de ces gènes, quelles traces, quelles conséquences sur nos vies ? “Nous allons ouvrir un laboratoire de recherches à Bidart fin 2019, nous ferons appel à toutes les bonnes volontés et tous les basques qui le souhaiteront pourront contribuer en acceptant un prélèvement sanguin et une série de tests cognitifs, télékinétiques et extra sensoriels. (…) Le test sanguin sera surtout là pour confirmer qu’une personne est bien basque, en effet les basques possèdent le taux de groupe sanguin 0 et de rhésus négatif le plus élevé au monde mais aussi d’autres caractéristiques uniques. Avoir un maximum d’ancêtres basques dans sa généalogie maximise les chances d’être sélectionné. Nous voudrions réactiver en quelques sortes les gènes extra-terrestres chez un maximum de sujets.

“le basque est guidé par une intelligence qui nous dépasse”

“il y a tellement de choses que nous ignorons, cela donne le tournis rien que d’y penser. Je pense que le peuple basque est la clef de beaucoup de choses, cela ne fait aucun doute, si, il y a des millénaires, une intelligence extra-terrestre est venue au contact des basques, ce n’est pas par hasard, s’il y a eut croisement entre deux espèces et qu’ensuite cette intelligence a quitté la terre, ce n’est pas non plus par hasard. Contrairement au reste de l’humanité, les basques n’ont pratiquement pas changé depuis des millénaires, depuis leur contact avec cette intelligence extra-terrestre. Regardez le lauburu, la croix basque, montrez là à un astronome, il y verra la parfaite représentation du big bang, l’origine même de notre existence. Je pense qu’un jour le peuple basque aura un rôle à jouer, ils ont en eux des facultés que nul homme ne peut imaginer, je ne serais pas étonné qu’un jour les basques dominent la terre, leur esprit de conquête peut sauver l’humanité en l’emmenant à la découverte d’autres planètes habitables (…) nous devons nous intéresser à tout ce que font les basques, leur chorizo, leurs fromages, leurs coutumes, leurs industries, tout cela est guidé par leurs gènes, les basques accomplissent sous nos yeux ce que leurs gènes extra-terrestres leur commandent de faire, il y a un sens à tout cela. En tout état de cause je pense qu’il faut toujours laisser faire un basque, il est guidé par une intelligence qui nous dépasse.”

“le gouvernement basque sait des choses”

Alan Sumner va plus loin. Selon lui, la multiplicité des “crop-circles” aperçus au pays basque depuis une dizaine d’années, ainsi que la présence d’OVNI signalés dans le ciel basque depuis deux ans, ne sont pas sans rapport avec les origines du peuple basque. Il pense que certains basques sont en contact étroit avec leurs lointains cousins, et il affirme même avoir la preuve que le gouvernement basque sait des choses depuis la fin des années 80. À la question “pourquoi malgré ces prédispositions la plupart des basques sont des gens très discrets ? “, Alan Sumner est clair “Ces basques sont comme des agents dormants, ils ne doivent pas éveiller les soupçons, mais ne nous mentons pas, ces agents en sommeil peuvent s’avérer redoutables, Dieu seul sait s’ils sont là en amis, je prie chaque jour pour que ce soit le cas.” soupire Alan Sumner.

Rendez-vous en 2019 pour les premières expérimentations avec nous l’espérons, des premières conclusions courant 2020.

3K Partages